Velleminfroy est historiquement un eau impériale, elle a été décrétée "eau minérale naturelle" par Napoléon III

Velleminfroy, un héritage « impérial »

Publié le dans Velleminfroy

L’eau minérale de Velleminfroy a déjà un beau et long passé derrière elle. Dans ce nouvel article, plongez au cœur d’une des périodes faste de Velleminfroy et découvrez pourquoi elle est une "eau impériale".

Velleminfroy, une eau gorgée d’histoire

L’histoire de l’eau minérale naturelle Velleminfroy remonte à 1829 lorsque le docteur Jacquez découvre fortuitement au cours d’une promenade un mince filet d’eau auquel il se désaltère. D’emblée, il constate les effets sur son organisme. Intrigué par ses propriétés, il étudiera de manière approfondie l’eau de Velleminfroy et, quelques années plus tard, consacrera son mémoire aux "bienfaits thérapeutiques" de l’eau en s’appuyant sur les témoignages de patients.

Tout au long du XIXème et XXème siècle, le corps médical ne cessera de s’intéresser à l’eau de Velleminfroy, multipliant les études et thèses scientifiques à son sujet. Le 29 décembre 1859, après approbation de l'Académie Impériale de Médecine, elle est "autorisée à être exploitée pour l'usage médical et être livrée au public" par décret Impérial, sous le règne de Napoléon III.

Velleminfroy à l’apogée du thermalisme

L’engouement pour cette eau est sans faille. Le bruit de ses vertus se répand par bouche à oreille, sans aucune autre publicité. Tous s’accordent pour vanter les qualités et les bienfaits ressentis. En outre, des curistes affluent de toute l’Europe pour s’approvisionner. En 1865, il se vend 10 000 bouteilles !

L’eau de Velleminfroy doit son succès à l’essor du thermalisme en France. Sous le Premier Empire déjà, la famille impériale avait coutume d’aller prendre les eaux à Aix et Plombières. C'est durant le Second Empire, aux alentours de 1852, que la "fièvre thermale" prend véritablement son envol, sous l’impulsion notamment de Napoléon III. Fervent adepte des cures thermales, il se rend régulièrement à Plombières et à Vichy avec l’impératrice Eugénie afin de soulager ses calculs rénaux et soigner sa santé. Ce grand intérêt de Napoléon III pour les stations thermales le conduira à autoriser l'exploitation de sources minérales aux vertus reconnues, dont celle de Velleminfroy qui profitera de cet engouement tout au long du XIXème siècle notamment.

Ce mouvement ne cessera qu’un siècle et demi plus tard entraînant l’abandon et l’arrêt de nombreuses sources dont Velleminfroy en raison des changements successifs de propriétaires. Aujourd’hui, forte de cet héritage impérial, Velleminfroy renaît pour apporter ses nombreuses qualités à tous ceux qui attendent bien-être et plaisir. Grâce à l’investissement de Paul Poulaillon, l’histoire de Velleminfroy continue à s’écrire notamment avec le lancement d’une eau pétillante et la gamme de bouteilles en verre.

Vos réactions
Réagir

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>