Compte-rendu de la sortie des géobiologues et radiesthésistesde l'association ERGE à la Source de Velleminfroy

Les sourciers de l’association ERGE à Velleminfroy

Publié le dans Actualités, Velleminfroy

Le samedi 3 juin, une vingtaine de membres de l'association ERGE (Études et Recherches en Géobiologie et Environnement) ont visité le domaine de Velleminfroy.

Ils ont commencé la visite à l'Espace Renaissance avec une dégustation de l'eau minérale au showroom suivie par la projection du film sur l'histoire de la source et la visite guidée de la chaîne d'embouteillage.

Après un repas au restaurant Le Paradis Vert, ces visiteurs "un peu spéciaux" ont eu l'occasion de réaliser des travaux pratiques aux côtés de Joseph Birckner, président de l'association, et de Paul Poulaillon, également radiesthésiste et sourcier. Au programme : détection de la faille géologique de laquelle jaillit l'eau de Velleminfroy, détection des hauts lieux vibratoires et mesure de l'énergie vibratoire de l'eau.

Après analyse, les radiesthésistes ont tous confirmé que cette eau fait sans nul doute partie des eaux dites "guérisseuses" de par sa forte énergie vibratoire. Rappelons effectivement que l'eau minérale de Velleminfroy est dotée d'une énergie vibratoire élevée (+90 000 Unités Bovis selon les radiesthésistes*). Elle entre en résonance avec les cellules de notre corps et génère ainsi bien-être et énergie. Cette théorie basée sur le principe de la mémoire de l'eau a été reprise, entre autres, par le Professeur Montagnié qui considère l'eau comme un vecteur d'informations biologiques. En effet, ce "précieux liquide" serait capable de transporter des informations à nos cellules par le biais d'ondes électromagnétiques. Grâce à ses qualités exceptionnelles, l'eau minérale de Velleminfroy a fait de nouveaux adeptes !

* À noter : un lieu normal vibre entre +6500 et +10 000 Unités Bovis.

Pour améliorer votre bien-être, l'association ERGE propose des formations en géobiologieVous souhaitez vous initier à la géobiologie ?

Découvrez les formations proposées par l'association ERGE.

En savoir plus

Vous aimerez aussi
Vos réactions
Réagir
  1. Heureux d’apprendre que Paul Poulaillon est sourcier radiesthesiste.

    Mais il existe un autre sourcier à Velleminfroy, Henri Girard dit Henri IV, sourcier aux mains nues, dont la photo est exposé au Paradis Vert le restaurant musée de la source, auquel Paul Poulaillon a fait appel pour déterminer des zones de forage pour l’usine d’embouteillage. Henri Girard boulanger au village atteint d’une angine de poitrine en 1976 ne lui permettant plus de travailler la farine s’est lancé cette même année (historiquement sèche) dans les forages en garantissant l’eau (pas d’eau pas d’argent).

    Il ressent entre ses mains l’énergie vibratoire émise par les failles d’eau géologiques, des eaux profondes donc. Il n’utilise pas de baguette lors de ses recherches d’eau, uniquement pour faire visualiser à la personne qui l’a contacté la présence d’une faille et où forer. Par expérience il dit souvent que l’utilisation de la baguette peut être trompeuse car elle peut réagir aux propriétés du sol sans qu’il y ait présence d’eau. Il l’a souvent vérifié lorsqu’il était en activité de sourcier foreur. Lorsque la baguette réagissait mais que lui ne ressentait rien il ne forait pas. Cela arrivait lorsque le client avait consulté un sourcier autre et ne sollicitait Henri Girard que pour le forage.

    Il a travaillé pour des particuliers des communes même pour des villes comme Plombière pour les thermes, pour des entreprises et des agriculteurs et ce dans toute la partie Est de la France du Nord au Sud, y compris en zone de montagne Vosges et Alpes françaises et suisses. Si Henri Girard garantit l’eau il ne garantit pas la profondeur il donne une estimation. Lorsqu’il était en activité de sourcier foreur si la profondeur était supérieure au devis il ne facturait pas les mètres supplémentaires aux clients qui étaient heureux de trouver un sourcier foreur qui leur garantissait l’eau après plusieurs forages payés sans résultat.

    Aujourd’hui Henri Girard est âgé de 86 ans et est toujours très actif (bricolage jardinage il fait son pain hebdomadairement malgré son engine de poitrine). Il est encore sollicité pour des recherches d’eau qu’il réalise toujours avec le même enthousiasme. Il reçoit des messages ou des visites de ses anciens clients qui lui donnent des nouvelles de leurs forages, même 40 ans après. À ce jour aucun de tari. Henri Girard est véritablement un personnage qui vit empiriquement sa passion pour l’eau.

  2. Bonjour Xavier et merci pour votre message !

    Effectivement Henri Girard est un sourcier hors pair qui a contribué à la réussite de la source de Velleminfroy.

    Le signal radiesthésique est capté par le corps (l’homme est une sorte d’antenne), la baguette ou le pendule ne sont que des amplificateurs de ce ressenti. Certaines personnes qui sont particulièrement sensibles, comme Henri Girard, n’ont besoin que de leurs mains pour ressentir les choses. Et c’est encore plus vrai pour les personnes qui ont pour spécialité de ne chercher que de l’eau.

    C’est avec plaisir que nous ferons un portrait d’Henri Girard, avec son accord, dans un prochain article de notre blog, car c’est une personne qui mérite qu’on s’y attarde !

    Très belle journée à vous !
    Camille de Velleminfroy

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>