Le passé de l'eau minérale de Velleminfroy à travers ses affiches publicitaires

Quand les affiches publicitaires retracent l’histoire de l’Eau de Velleminfroy

Publié le dans Velleminfroy

Envie d’en savoir davantage sur l’Eau de Velleminfroy ? Nous vous proposons de plonger au cœur de l’histoire de la source à travers une série d’articles. Dans ce premier volet, découvrez d’anciennes affiches publicitaires vantant les mérites de l’eau minérale.

1927 : Travaux de modernisation de la Source

En 1927, Edward Gaudemet, avocat parisien et nouveau propriétaire de la Source, fait réaliser d’importants travaux. Le petit pavillon d’origine disparaît au profit d’un temple aux portes massives en fer forgé.

A cette époque, les publicités font la promotion d’une « cure à domicile qui guérit et conserve la santé » idéale pour le foie, les reins, la vessie, les intestins et l’arthritisme. Dans les tracts, on peut même y lire : « Elle triomphe des cas les plus rebelles, et où toute autre médication a échoué ». L’eau minérale de Velleminfroy est vendue dans des commerces locaux à raison d’une centaine de litres par jour. Faute de capitaux suffisants la distribution de l’eau cesse en 1937.

Publicités de l'époque Gaudemet datant respectivement de 1927 et 1930

1949 : Première commercialisation à grande échelle

En janvier 1949, Marcel Henry, exploitant de bois, succède à Edward Gaudemet. L’eau minérale de Velleminfroy connaît des jours prospères. Elle est commercialisée en France ainsi qu’à l’étranger notamment en Belgique, Allemagne, Algérie, Maroc, Indochine et aux Etats-Unis sous l’appellation « La Franc-Comtoise ». La publicité est plus soutenue et les supports de communication variés.

Des tracts, des affiches, des cartons et panonceaux publicitaires sont utilisés pour promouvoir les bienfaits thérapeutiques de cette eau laxative et diurétique. Promesses de santé et de bien-être, ces derniers mettent en avant la guérison d’affections telles que la constipation et la cellulite.

Cartons, tracts et affiches publicitaires pour promouvoir l'eau minérale de Velleminfroy (eau plate et eau gazéifiée)

1956 : Création du siège social à Paris

Affiche couleur Velleminfroy de 1960

Affiche de 1960

Quelques années plus tard, Paul Debain reprend les rennes de la Source de Velleminfroy et fonde la « Société d’exploitation de la Source radioactive de Velleminfroy » dont le siège social se situe à Paris.

Afin de dynamiser les ventes de l’eau minérale, il amplifie les actions de communication telles que le sponsoring de courses cyclistes (notamment le Circuit des villes d’eaux de l’Est), la distribution d’objets publicitaires et les campagnes d’affiches dans le métro parisien. Pour l’occasion, un nouveau logo est créé en raccourcissant le nom du village et le slogan « Appétit d’ogre, taille de guêpe » est vite adopté pour mettre en avant les vertus diurétiques de l’eau.

L’exploitation de la source est un franc succès : 7 000 bouteilles sortent quotidiennement de l’usine d’embouteillage. Malgré toutes ces initiatives, la source ferme ses portes en 1962. Ce n’est qu’en 2004 que Paul Poulaillon rachète la source et décide de la faire revivre.

Dans l'ordre : publicités pour le marché allemand, tract et buvards publicitaires

Le saviez-vous ?

Le musée de l’eau rassemble toutes sortes d’objets d’époque qui témoignent du passé de la Source de Velleminfroy. Vous y trouverez notamment les affiches publicitaires présentées dans cet article ainsi que les anciennes étiquettes de bouteilles de l'Eau de Velleminfroy.

Découvrez le musée de l'eau

Vos réactions
Réagir

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>