Les plantes médicinales dans la zone d'impluvium de Velleminfroy

À la découverte de la zone d’impluvium de l’eau de Velleminfroy : les plantes médicinales (2/3)

Publié le dans Nature/Environnement, Velleminfroy

Dans ce nouvel article, nous vous proposons de partir à la découverte des plantes médicinales qui fleurissent dans la zone d’impluvium de l’eau de Velleminfroy. Appelées aussi plantes officinales, elles faisaient partie des pharmacopées des plus anciennes civilisations. Naturelles et accessibles à tous, elles sont aujourd’hui comme hier des remèdes efficaces pour apaiser et soigner des maux de la vie courante.

Aujourd’hui l’efficacité de la médecine par les plantes est reconnue scientifiquement. Ses bienfaits incontestables pour la santé ont permis à la phytothérapie d’entrer dans notre quotidien. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien qui saura vous indiquer la ou les plantes adaptées à vos besoins.

Angélique des bois (angelica sylvestris)

Angélique des boisOriginaire d’Europe du Nord, l’angélique est une plante bisannuelle qui peut atteindre de 80 cm à 2 mètres de hauteur. Surnommée "herbe à la fièvre" ou "herbe des anges", elle était considérée comme une plante magique ainsi qu'un élixir de longue vie. Selon la légende, elle fut apportée par un ange à un moine en lui révélant ses vertus notamment contre la peste. La racine de l’angélique possède des propriétés thérapeutiques toniques, digestives et expectorantes. Elle agit sur les douleurs et les spasmes intestinaux. Son huile essentielle est préconisée dans les cas d’anxiétés et de fatigues nerveuses ainsi que les troubles du sommeil.

Aubépine (crataegus oxyacantha)

AubépineDans la Grèce antique, l’aubépine était symbole de protection et de pureté. Ce n’est qu’au Moyen-Âge, qu’elle est employée à des fins médicinales. Grâce à ses propriétés sédatives et tranquillisantes, elle permet des traiter des troubles cardiovasculaires légers tels que les palpitations ou une insuffisance cardiaque. Elle s’avère très efficace pour calmer le stress, l’anxiété, l’insomnie et d’autres troubles du sommeil. De plus, elle réduit efficacement les bouffées de chaleur et l’irritabilité liées à la ménopause.

Bouillon blanc (verbascum thapsus)

Bouillon blancÉgalement appelé "molène", le bouillon-blanc porte son nom en raison de son ancien usage médicinal qui se faisait sous forme d’infusion ou de bouillon ainsi qu’à la couleur apparente de ses feuilles recouvertes d’un duvet blanc. Le bouillon-blanc est l'une des plantes médicinales les plus recommandées pour lutter contre la toux et certaines affections respiratoires, telles que les bronchites, les trachéites ou les laryngites. Grâce à ses propriétés analgésiques, apaisantes, antispasmodiques et anti-inflammatoires, elle est recommandée pour soigner les irritations cutanées, les maux de ventre ainsi que les crises hémorroïdaires.

Caille-lait blanc (galium mollugo)

Caille-lait blancAutrefois utilisé dans la fabrication de fromages, le caille-lait ou gaillet jaune est une plante qui possède de nombreuses propriétés médicinales. Il est préconisé pour soigner la cystite et les calculs biliaires et rénaux ainsi que dans les troubles de l’insomnie. Le caille-lait peut aussi s’utiliser en usage externe pour traiter les dartres, le psoriasis et favoriser la cicatrisation des plaies superficielles.

Consoude officinale (symphytum officinale)

ConsoudeLa racine de consoude officinale possède, entre autres, des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. Très utile en dermatologie, la consoude permet de soigner des petites plaies, démangeaisons, crevasses, gerçures, coups de soleils et autres agressions cutanées. Cette plante est très appréciée des sportifs puisqu’elle soulage les entorses, les tendinites et les contractures musculaires. Attention : son usage demande toutefois des précautions, car ses racines contiennent des alcaloïdes appelés pyrrolizidines. À forte dose ou en usage prolongé, ces substances peuvent endommager sérieusement le foie.

Euphorbe des bois (euphorbia sylvatica)

Euphorbe des boisL’euphorbe des bois est une plante vivace de 30 à 90 cm, velue, à tige ligneuse à la base et aux feuilles rapprochées en rosette au milieu de la tige. Elle pousse dans les endroits ombragés, principalement en sous-bois. Cette plante sauvage produit du latex, un liquide laiteux qui est toxique. Ce dernier est un excellent coricide utilisé comme traitement pour éliminer les verrues et callosités. Attention : ce latex est irritant pour les yeux, la peau et les muqueuses.

Géranium Herbe à Robert (geranium robertianum)

Géranium herbe à RobertL’Herbe à Robert est une plante herbacée annuelle ou bisannuelle qui fait partie de la grande famille des géraniums. Bien qu’elle soit une plante ornementale, elle offre de nombreux bienfaits et vertus pour la santé. En effet, elle possède entre autres des qualités cicatrisantes, antiseptiques, bactéricides. En usage externe elle est utilisée pour le lavage des yeux, pour soigner l’eczéma et pour aider les lésions cutanées à cicatriser rapidement. En gargarisme, elle est efficace dans le traitement des angines, des inflammations des gencives et autres maux de la bouche (dents, aphtes, dartres). Astringent et antispasmodique, il soulage les diarrhées et hémorragies utérines.

Lierre terrestre (glechoma hederacea)

Lierre terrestreLe lierre terrestre et le lierre grimpant n’ont rien en commun, seulement le nom. En effet, le lierre grimpant n’est pas employé en phytothérapie car il se révèle toxique pour la santé. Cette "mauvaise herbe" fine et rampante avec ses fleurs rose-violet est efficace pour soigner les affections pulmonaires. En cas de rhume ou de bronchite, utiliser le lierre terrestre en décoction pour dégager les voies respiratoires et apaiser une toux grasse. Pour cela, jetez 10 grammes de la plante entière dans 1 litre de lait. Faites bouillir 2 minutes puis laissez infuser 15 minutes. Prenez 2 ou 3 tasses par jour.
Grâce à ses propriétés cicatrisantes et antiseptiques, cette plante médicinale se montre efficace contre les ulcères, abcès, l’acné ou l’eczéma.

Primevère officinale (primula veris)

Primevère officinalePlante aux mille vertus, la primevère officinale tient une place de premier choix dans notre pharmacopée. Grâce à ses propriétés expectorantes et calmantes, la primevère trouve d'abord son utilité dans le traitement du rhume, des toux et autres bronchites. Légèrement sédative, la primevère est également proposée pour soulager les migraines et les maux de tête, les troubles du sommeil, l’anxiété et les tremblements. Du fait de ses vertus diurétiques, elle intervient enfin en traitement d'appoint des infections urinaires.

Valériane (valeriana officinalis)

ValérianeLa valériane est une herbacée pouvant atteindre 2 mètres de haut. Elle porte des fleurs blanches ou roses, groupées en bouquet au sommet des tiges. Très prisée en phytothérapie, la valériane porte bien son nom puisqu’elle signifie en latin "bien se porter". Sa racine possède de très nombreuses propriétés médicinales. La valériane est recommandée pour les troubles du sommeil, le stress et l’anxiété. Elle facilite l’endormissement et possède l’avantage de ne pas créer d’effet d’accoutumance sur l’organisme. Cette plante peut être utilisée pour se décontracter et se relaxer mais aussi pour améliorer la concentration, favoriser la digestion, réduire les palpitations, traiter les crampes et les douleurs prémenstruelles.

Vous aimerez aussi
Vos réactions
Réagir
  1. Quelques erreurs se sont  glissées dans les dénominations des plantes !…
    À la place de l’aspérule odorante, c’est une angélique qui est représentée ; à la place de la reine des prés c’est une carotte ; et à la place du gaillet, c’est l’ail des ours !…
    À vendredi !

  2. Bonjour Jean-Claude,
    Merci pour votre commentaire. Il y a eu quelques confusions au niveau des photos. Nous les avons toutes corrigées 😉
    Très belle journée à vous.
    Camille de Velleminfroy

  3. Bonjour Anne,
    Merci pour votre commentaire ! Nous nous sommes trompés en intégrant les photos. Le caille-lait blanc et l’ail des ours sont deux plantes bien distinctes !
    Très belle journée à vous.
    Camille de Velleminfroy

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>