Découvrez les bienfaits de l'eau froide utilisés dans la méthode Kneipp

Se soigner avec l’eau froide, adoptez la méthode Kneipp !

Publié le dans Santé / Bien-être / Forme

Et si l’eau froide pouvait être un remède naturel et efficace contre certains maux ? C’est en tout cas la théorie prônée par la méthode Kneipp. Très prisée en Allemagne, cette thérapie naturelle fait des adeptes en France. Mais de quoi s’agit-il ? Réponse dans notre nouvel article.

Origines de la méthode Kneipp

Se soigner par l’eau froide peut sembler être une idée fantasque, pourtant c’est l’une des plus anciennes formes de thérapie médicale. Et pour cause, l’eau est un élément essentiel à la vie et à notre bien-être qui peut soulager de nombreux maux. C’est ainsi que, dans les années 1850, l’abbé allemand Sebastien Kneipp encourage et "popularise" la pratique de l’hydrothérapie en s’appuyant sur les travaux du docteur Hahn et sur son expérience personnelle.

Il s’est intéressé de très près aux vertus thérapeutiques de l’eau en guérissant sa tuberculose, diagnostiquée incurable, à l’aide de bains glacés. Il découvre qu’exposer la peau à des stimulus thermiques par de courtes affusions d’eau froide déclenche des réactions positives sur l’organisme. Même si elle remonte à près de deux siècles, la théorie de l’abbé Kneipp est scientifiquement vérifiée. L’eau froide oblige l’organisme à dépenser plus d’énergie pour maintenir sa température ce qui va stimuler le système immunitaire.

Méthode Kneipp : comment cela fonctionne ?

Le but de l’hydrothérapie de Kneipp est de rétablir l’ordre dans le corps et de l’endurcir afin de prévenir toutes maladies. Pour cela cette méthode va utiliser l’eau sous toutes ses formes : en bains (complets ou partiels), enveloppements, frictions, lavements ou affusions. Pour traiter les problèmes du corps en curatif ou préventif, Sebastien Kneipp propose des principes simples : appliquer de l’eau froide (entre 0 et 18°C) sur les zones du corps à traiter, 2 à 3 fois par semaine jusqu’à ce que le mal disparaisse.

L’avantage de la méthode Kneipp est sa simplicité. Il est donc possible de suivre ses préconisations chez soi. Un lavabo, une douche, une bassine et le tour est joué. Attention, il est toutefois indispensable de respecter certains préceptes :

1) Localiser les applications

L’abbé Kneipp préconise une "hydrothérapie partielle et localisée". En fonction du problème à traiter, il suffit d’appliquer l’eau froide seulement sur certaines parties du corps (visage, avant-bras, coudes, ventre, jambes, genoux, pieds,…). Ces applications décongestionnent la zone traitée mais agissent également à d’autres endroits par un effet dérivatif.

2) Garder le corps constamment chaud

La chaleur doit toujours précéder une application d’eau froide. Afin de préparer le corps aux soins, il est conseillé de faire un rapide exercice d’échauffement ainsi que de chauffer la pièce où sera pratiquée l’application. Le contraste chaud-froid dilate et contracte les vaisseaux sanguins ce qui tonifie le corps et ses différents organes (cœur, rein, foie, système hormonal).

3) Ne pas rester trop longtemps au contact de l’eau froide

Plus l’eau est froide, plus l’application doit être courte afin d’entraîner une réaction vive et efficace.

4) Se réchauffer rapidement après l’application

Aussi surprenant qu’il y paraisse, il ne faut pas s’essuyer avec une serviette pour se sécher. Sebastien Kneipp conseille de se frotter avec les mains ou d’agiter les bras ou les pieds. Ces mouvements induisent une chaleur naturelle et prolongent la réaction de l’organisme.

À chaque mal, son remède à l’eau froide

Dans son ouvrage "Ma cure d’eau", Sebastien Kneipp répertorie plus de 130 utilisations de l’eau selon les affections à traiter. Voici 5 soins à base d’eau froide faciles à réaliser et qui vous aideront à soulager certaines douleurs et vous apporteront bien-être. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin avant de démarrer une cure d’hydrothérapie.

Stress

Réglez le pommeau de douche sur la pluie la plus douce et dirigez le jet sur les cuisses. L’eau doit envelopper la peau sans exercer de pression. Le ruissellement d’eau froide apaisera directement votre anxiété.

Jambes lourdes

Passez un jet d’eau froide du petit orteil à l’intérieur du genou puis de l’avant du genou au gros orteil. Pour terminer, passez la plante de chaque pied sous l’eau. Secouez légèrement les jambes pour les sécher.

Migraines et maux de tête

Adaptez un tuyau en caoutchouc sur le robinet du lavabo. Déplacez le jet d’eau froide, sans pression, de la tempe droite à la gauche, en insistant sur le front. Douchez ensuite la moitié droite du visage, du haut vers le bas. Répétez l’application sur la moitié gauche du visage. Terminez en faisant des cercles sur le visage. Laissez l’eau froide pénétrer puis tamponnez délicatement avec une serviette.

Fatigue

Pour donner un coup de fouet à l’organisme, rien de tel qu’un bain de bras froid. Équivalent d’un expresso, il stimule sans énerver. Remplissez le lavabo ou une bassine d’eau froide (entre 12 et 18°C). Plongez d’abord le bras droit puis le gauche. Faire des cercles dans l’eau avec les bras pendant environ 30 secondes. Une fois sortis de l’eau, secouez légèrement les bras pour les sécher et les réchauffer.

Troubles du sommeil

Les bains de pieds facilitent l’endormissement. Pour cela, remplissez 2 seaux, l’un avec de l’eau froide (jusqu’à 18°C), l’autre avec de l’eau chaude (entre 36 à 38°C). Dans un premier temps, plongez vos pieds jusqu’à mi-mollet dans l’eau chaude pendant 5 minutes. Ensuite plongez-les dans l’eau froide pendant 10 à 15 secondes. Répétez l’application. Terminez le bain avec de l’eau froide. Ce stimulus provoque une irrigation sanguine renforcée.

Le saviez-vous ?

En 2015, la commission de l’UNESCO a décidé de reconnaitre l'hydrothérapie de Sebastien Kneipp comme héritage culturel immatériel et savoir traditionnel et pratique.

De nombreux lieux de cure en Allemagne et en Suisse ont installé des bassins de Kneipp (ou Kneippbecken en allemand). Remplis d'eau froide, ils permettent de s’adonner à la "marche de la cigogne", exercice inventé par Sebastien Kneipp et qui fait aujourd’hui sa renommée.

Pour bien faire, il faut sortir la jambe de l’eau fraîche, fléchir la pointe du pied vers le bas puis le reposer dans l’eau à chaque pas, à la manière des échassiers. Sensation de fraîcheur dans les pieds et mollets garantie !

Vos réactions
Réagir

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>