Histoire et évolution des étiquettes de bouteilles de l'eau minérale de Velleminfroy

Les anciennes étiquettes de l’Eau de Velleminfroy

Publié le dans Velleminfroy

Suite de notre série sur l’histoire de l’Eau de Velleminfroy. Après vous avoir présenté les affiches publicitaires, nous vous proposons de (re)découvrir les anciennes étiquettes de bouteilles de l’eau minérale de Velleminfroy.

Les étiquettes de bouteilles, vestiges du passé de la Source

Les étiquettes de bouteilles font partie intégrante de l’histoire de Velleminfroy. Elles ont évolué au fil des ans et des différents propriétaires.
À l’époque de Jean Martin et Edward Gaudemet, les étiquettes sont plutôt simples et contiennent peu d’informations. Ainsi, on retrouve le logo, le nom du propriétaire ainsi que les mentions « Autorisation de l’Etat – 29 décembre 1959 » et « Approbation de l’Académie de Médecine ».

Dans les années 1950, les étiquettes s’enrichissent en contenu et le pavillon devient l’emblème de l’eau minérale.

Les bouteilles d’eau gazéifiée ont droit également à leurs propres étiquettes. Empreintes de régionalisme, elles arborent pendant un temps les armoiries de la Franche-Comté. Quelques années plus tard, les bouteilles sont à l’effigie d’une jeune Franc-Comtoise.

Évolution des étiquettes de bouteilles de Velleminfroy de 1859 à 1956

Des vertus et bienfaits thérapeutiques reconnus

Tout comme les affiches publicitaires, les étiquettes des bouteilles de Velleminfroy vantent les vertus et bienfaits de cette eau laxative et diurétique.

Dès 1859, à l’époque du propriétaire Jean Martin, la mention « Foie-Reins-Intestins-Arthritisme » est apposée sur les étiquettes. Ce n’est que plus tard que sera ajoutée la liste de toutes les maladies et autres affections pouvant être soulagées grâce à la minéralité unique de l’Eau de Velleminfroy ainsi qu’un mode d’emploi pour débuter une « cure à domicile ».

Mise en avant des bienfaits de l'eau et mode d'emploi de la "cure à domicile" sur les étiquettes

De l’eau minérale naturelle aux sodas

À partir de 1952, la Source élargit son offre. Outre son eau plate, elle propose également une eau pétillante surnommée « L'Eau des Sportifs ». Pour le plaisir des plus jeunes et des gourmands, cette eau gazéifiée sert également de base à la limonade « Reine de Comté » et aux sodas « Star-Soda » aromatisés aux extraits naturels de fruits.

Gamme de produits Velleminfroy dans les années 1950 : eau gazéifiée, limonade, sodas

Des appellations variées pour une eau unique

Depuis sa découverte par le Docteur Jacquez, la Source a été rebaptisée à maintes reprises. On lui a notamment donné les noms de Source claire, Blanche Fontaine ou encore Pré Couchot. Après avoir obtenu l’approbation de l’Etat le 29 décembre 1859, le propriétaire Jean Martin distribue les bouteilles sous l’appellation de « Eau de Velleminfroy ». 90 ans plus tard l’eau minérale est commercialisée en France et à l’étranger sous le nom de « La Franc-Comtoise ».

En 1960, nouveau propriétaire et nouveau nom pour l’eau minérale. Cette dernière porte une version raccourcie du nom du village : Velminfroy.

Un retour aux sources s’opère en 2004 puisque l’eau est rebaptisée « Velleminfroy » comme à l'époque de Edward Gaudemet.

Évolution des noms de l'eau minérale (étiquettes de l'époque Marcel Henry et Paul Debain)

Vos réactions
Réagir

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>