Pour la santé des bébés et des nourrissons, une bonne hydratation est essentielle.

Hydratation des bébés : ayez les bons réflexes !

Publié le dans Santé / Bien-être / Forme

Parce que l’organisme d’un nourrisson est sensible et réclame toutes les attentions, il est primordial de lui assurer une bonne hydratation, été comme hiver. Quels sont ses besoins en eau ? Quelle eau lui donner ? Comment le faire boire ? Comment le protéger des risques de déshydratation et de la canicule ? Dans cet article dédié à l’hydratation des bébés et nourrissons, vous trouverez les réponses à toutes vos questions !

Besoins en eau des bébés et nourrissons

L’eau joue un rôle primordial dans le développement des fonctions vitales de l’organisme du bébé et assure son bon équilibre. Elle permet, entre autres, de réguler la température de son corps et de véhiculer les nutriments, les vitamines et les minéraux indispensables à sa croissance.

Si le corps d’un adulte est composé à 60% d’eau, celui d’un nouveau né l’est à 75%. Les besoins en eau du bébé sont nettement supérieurs à ceux des grands enfants ou des adultes (3 à 4 fois plus élevés) en raison de leurs importantes pertes hydriques. Ces dernières sont liées à l’immaturité des reins qui oblige le nourrisson à uriner souvent pour éliminer les toxines ainsi qu'à la transpiration.

Les bébés sont donc particulièrement sujets à la déshydratation et doivent boire fréquemment. La Société Française de Pédiatrie recommande un apport moyen de 100 à 150 ml d'eau par kilo de poids corporel et par jour. À titre comparatif, les besoins recommandés en eau pour un adulte sont de 35 à 40 ml par kilo de poids.

Apports recommandés en eau pour un bébé (par jour et par kilo de poids)

Âge de l’enfant Poids de l’enfant Eau (en ml par kilo)
0 à 3 mois 2,5 à 5,5kg 150 ml par kilo
3 à 6 mois 6 à 7kg 125 ml par kilo
6 à 12 mois 8 à 10kg 100 ml par kilo
1 à 5 ans Plus de 10kg 80 ml par kilo

Par exemple, un bébé de 5kg a besoin de 750 ml d’eau pour éviter toute déshydratation. Pour un adulte, cela reviendrait à boire 6 à 10 litres d’eau par jour.

Certaines situations nécessitent un apport additionnel en eau pour compenser les pertes hydriques et éviter une déshydratation. Ces besoins en eau sont donc majorés en cas de fièvre, de vomissements, de diarrhées ou de fortes chaleurs. Les bébés ne sachant pas exprimer leur soif, il faut donc régulièrement les faire boire. Si bébé est allaité, il convient de lui donner plus souvent le sein, sans attendre qu’il réclame. S'il est nourri au biberon, il faut compléter les tétées en lui proposant un peu d’eau faiblement minéralisée.

S’il y a eu une perte en eau importante, vous pouvez ajouter dans les biberons d’eau un soluté de réhydratation orale qui apporte à la fois l'eau, les sels minéraux et le sucre nécessaires. Renseignez-vous auprès de votre pédiatre ou votre pharmacien.

Quelle eau pour bébé ?

Il est important de choisir une eau adaptée pour les besoins des bébés et nourrissons.Parce que les bébés et les nourrissons ont un système immunitaire fragile et de nombreux organes encore immatures, les parents doivent être attentifs quant au choix de l’eau à lui donner. Que ce soit pour son hydratation ou pour la préparation des biberons, l’eau doit répondre à un certain nombre de critères. C'est ainsi que l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) conseille de choisir une eau :

  • pauvre en nitrates (moins de 10 mg par litre),
  • pure et exempte de microbes ou de polluants comme le plomb,
  • faiblement minéralisée (résidu sec inférieur à 500 mg par litre). Pour ne pas fatiguer les reins immatures du nourrisson, l’eau ne doit pas être chargée en sodium, fluor et sulfates.

Les eaux pétillantes et gazeuses ne sont pas adaptées pour les bébés et les nourrissons car elles peuvent, entre autres, provoquer des problèmes de digestion.

De 0 à 6 mois

Durant les 6 premiers mois, le lait (maternel ou infantile) couvre l’essentiel des besoins en eau du nourrisson et suffit à le nourrir et à l’hydrater. Pour la préparation de biberons de lait infantile, privilégiez une eau en bouteille très faiblement minéralisée dont l’étiquette mentionne : "convient pour la préparation des aliments des nourrissons". Une fois entamée, la bouteille se conserve à l’abri de la chaleur et de la lumière et pas plus de 24 heures. Pour éviter tout gaspillage, préférez des bouteilles de petite contenance pour que votre bébé les consomme plus vite.

De 6 mois à 2 ans

Pour bébé, choisissez une eau pure, faiblement minéralisée et sans nitrates.À partir de 6 mois, l’appareil digestif du nourrisson fonctionne correctement et son alimentation commence à se diversifier. Les produits laitiers vont petit à petit remplacer le lait et l'eau va devenir l'unique boisson de l'enfant.

Si à partir de 6 mois, l'eau du robinet peut convenir, par prudence vérifiez auprès de votre mairie sa qualité, en particulier son taux de nitrates, de sodium, de fluor ainsi que sa dureté. Attention ! N’utilisez jamais pour bébé l'eau d'un robinet équipé d'un adoucisseur. En général, ce dernier ne filtre pas les nitrates, les pesticides ou les bactéries.

Le Saviez-vous ?

L’eau minérale de Velleminfroy convient aux enfants de plus de 2 ans. Sa minéralité permet notamment de couvrir les besoins en calcium liés à la croissance.

Comment habituer bébé à l’eau ?

Les bonnes habitudes d’hydratation se prennent dès le plus jeune âge. Durant la période de diversification alimentaire, habituez votre enfant à boire de l’eau. Le choix d’un contenant adapté (biberon, bouteille avec une tétine, gobelet, tasse) aidera à lui faire boire plus facilement de l’eau.

Pour éveiller l'enfant au goût de l’eau, versez un peu de lait dans son eau. Par contre, ajouter du sucre, des sirops ou des jus de fruits à l’eau risque de favoriser sur le long terme une préférence pour les boissons sucrées dont la consommation excessive peut créer de nombreux troubles.

Protéger bébé de la déshydratation

Il est vital de veiller à une bonne hydratation du nourrisson comme des jeunes enfants. Leur déshydratation peut être dangereuse et avoir de graves conséquences sur leur santé. Il faut être d’autant plus vigilant avec les tout-petits qu’ils n’ont pas encore les mots pour exprimer leur soif et réclamer à boire.

Très fréquente en cas de fièvre, de gastro-entérite ou de canicule, la déshydratation chez le nourrisson se manifeste par :

  • La déshydratation peut être dangereuse chez les bébés et les nourrissons.un teint grisâtre,
  • une peau, une langue et les lèvres sèches,
  • l’absence d’urines dans la couche,
  • une perte de poids rapide,
  • des changements d’attitude et d’humeur : énervement et agitation extrême (cris, larmes) ou somnolence et apathie inhabituelles,
  • une perte de l’appétit,
  • une forte fièvre,
  • des douleurs,
  • des vomissements et/ou diarrhées.

Voici quelques gestes simples pour protéger bébé de la déshydratation, notamment en période de canicule et de fortes chaleurs.

1) Lui donner à boire régulièrement
Le fait que les bébés et nourrissons soient complètement dépendants d’un adulte pour s’hydrater ou s’alimenter les rend particulièrement vulnérables. Proposez donc très régulièrement un biberon d’eau à votre bébé.

Pour éviter la déshydratation de bébé, donnez-lui plusieurs bains dans la journée.2) Hydrater et rafraîchir son corps
Pour empêcher la température corporelle de votre bébé d’augmenter, appliquez un gant de toilette ou un linge humide sur sa peau, en particulier le front et la nuque. Pour une hydratation tout en douceur, utilisez un brumisateur d’eau que vous aurez préalablement laissé au frais.
Vous pouvez également lui donner un bain tiède. Attention, les bébés et nourrissons étant sensibles aux changements de température, l’eau du bain ne doit pas descendre à plus d’1 à 2 degrés en dessous de sa température.

3) Tenir sa chambre au frais
Pour préserver au maximum la fraîcheur de sa chambre, aérez tôt la pièce et faites des courants d’air. En cas de grosse chaleur, fermez les volets et suspendez un linge humide à la fenêtre pour rafraîchir la pièce. Vous pouvez également faire de l’air avec un ventilateur, mais attention à ne jamais le diriger vers votre bébé.

4) Éviter les sorties aux heures chaudes
En période de canicule ou de fortes chaleurs, limitez au maximum les promenades, en particulier durant la plage horaire 10h-16h où les ultraviolets (UV) sont les plus agressifs. Privilégiez donc les sorties en début de matinée ou en fin d’après-midi. Lors de vos déplacements, pensez à prendre suffisamment d'eau pour le trajet.

Protégez bébé des coups de soleil avec un écran total.5) Le protéger du soleil
À l’extérieur, il est primordial de protéger bébé d’une insolation ou de coups de soleil. Faites-lui porter un chapeau et des lunettes de protection solaire et appliquez sur sa peau de la crème solaire indice 50.

6) Le vêtir légèrement
Si vous sortez, habillez votre enfant de tenues légères, en coton ou en lin et de couleurs claires. A la maison, laissez votre enfant en couche, notamment pour dormir.

Et vous, quelles sont vos astuces pour hydrater bébé et le protéger de la déshydratation ?

Vos réactions
Réagir

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>