Initiation à l'eaunologie

Apprenez à déguster l’eau avec l’eaunologie

Publié le dans L'eau, Nutrition / Alimentation / Diététique

On pense à tort que l’eau est inodore et sans saveur. Détrompez-vous ! Tout comme le vin, l'eau possède de nombreuses particularités gustatives insoupçonnées, elle s’étudie et se savoure. Dans ce nouvel article, nous vous proposons de découvrir l’eaunologie, ensemble de techniques de dégustation de l’eau qui commence à avoir de nombreux adeptes.

L’eau, un grand cru à consommer sans modération

Par définition, la molécule d’eau H2O n’a pas de goût. Ce sont les minéraux qui la composent qui sont responsables de sa saveur. Ainsi, toutes les eaux minérales ne se ressemblent pas, chaque goutte est unique. En effet, tout au long de son parcours souterrain l’eau se charge en minéraux et se diversifie sur le plan gustatif. Son goût va donc varier selon la région et la nature du sol dont elle tire sa source.

La composition minérale et son équilibre permettent de différencier au palais les différentes eaux. Plus il y a de minéraux en diversité et en quantité, plus les saveurs seront perceptibles. Une eau faiblement minéralisée sera donc particulièrement douce à la dégustation et aura un goût neutre. En outre, les minéraux vont aussi aider à hiérarchiser les saveurs. À titre d’exemple, le calcium confère des saveurs aux accents terreux et secs. Une eau riche en sodium se démarquera par un goût iodé, une eau riche en magnésium dévoilera des notes épicées tandis qu’une eau riche en sulfates aura une légère pointe d’amertume.

L’eaunologie, l’art de déguster l’eau

Ces dernières années, les rayons en eau se sont élargis et étoffés pour accueillir une plus grande diversité de produits. Les bars à eaux se multiplient en France et à l’étranger et de façon plus globale, des principes de dégustation de l’eau ont été formulés donnant naissance à l’eaunologie.

L'eaunologie est à l'eau ce que l'œnologie est au vin ! Cette nouvelle discipline invite à considérer avec plus de délicatesse ce breuvage si précieux et essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Son objectif est double : renouer avec le plaisir de l’eau pure et pouvoir reconnaître ce qui fait la spécificité de chaque eau, du goût à l’arôme en passant par l’aspect.

Autre principe clé de l’eaunologie : acquérir des connaissances suffisantes pour élaborer des alliances mets et eaux judicieux. Vous apprendrez à jouer avec les saveurs et les textures, à préserver les accords entre plats et vins ou bien encore à préparer le palais aux plats suivants.

Tous les sens en éveil avec l’eaunologie

La méthodologie de dégustation de l’eau s’apparente à celle des vins. Elle s’appuie sur une analyse sensorielle et aborde l’eau selon différents critères :

- la vue : dans un verre à pied, on observe "la couleur" de l’eau. Elle peut être lumineuse, brillante ou mate, tout dépend de la nature de la terre dont elle est issue. L’attention se porte également sur le "ménisque", un cordon d’eau qui se forme tout autour du verre. Son épaisseur donnera des indications sur la texture de l’eau. Un cordon fin signale une eau légère plutôt fuyante c’est-à-dire une eau qui n’aura pas de persistance en bouche. Si le cordon est épais, l’eau sera grasse et présente en bouche. Elle aura tendance à purifier la langue, le palais et les papilles.

- l’odorat : l’eau a plus d’un parfum en réserve. Elle peut libérer des odeurs fruitées, boisées voire même terreuses ! Pour déterminer les arômes de l’eau, il convient de déguster l’eau à température ambiante, ni trop chaude, ni trop fraîche. Évitez de la boire glacée car le froid a un pouvoir anesthésiant et peut supprimer les perceptions aromatiques.

- le goût : tout comme pour le vin, les saveurs sucrées, salées, acides ou amères sont également utilisées pour caractériser l'eau.

- l’ouïe : ce sens ne servira principalement que pour les eaux gazeuses. Il va déterminer l’épaisseur et la quantité des bulles. Certaines eaux sont particulièrement bruyantes, on dit même que leurs bulles crépitent. À l’inverse, d’autres eaux sont discrètes, leurs bulles sont semblables à un chuchotement. À vous de bien tendre l’oreille !

Si vous avez déjà suivi une initiation à l’eaunologie, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire !

Le saviez-vous ?

Une étude hédonique a été réalisée en juin 2016 auprès d'un échantillon de 32 adultes. Il en ressort que l'eau minérale de Velleminfroy est appréciée pour son bon goût et sa légèreté.

Sa composition unique lui confère un goût subtil qui s'accorde parfaitement avec tous les plats ainsi que tous les vins, sans en altérer leur dégustation. De plus, elle améliore le confort digestif et favorise le transit.

Vos réactions
Réagir

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>