Les travaux de l'usine de Velleminfroy arrivent bientôt à terme

Chantier de l’usine d’embouteillage : les travaux continuent

Publié le dans Actualités, Velleminfroy

Depuis notre article du 27 mai, le site de Velleminfroy continue de vivre au rythme des travaux de construction de l’usine d’embouteillage. Petite visite guidée en photos !

La future usine d’embouteillage est bel et bien sortie de terre. D’une superficie de 3000 m2, elle est implantée sur un terrain de 2 hectares au hameau de Château Grenouille, lieu-dit situé entre Lure et Vesoul.

Entamée en mars 2015, la construction de l’usine d’embouteillage entre dans une nouvelle phase. Après les travaux de forage, l’installation des canalisations et le montage de la structure métallique, c’est au tour du gros œuvre d’être bientôt finalisé. Le bâtiment sera achevé une fois les réseaux électriques et sanitaires mis en place. Ainsi les travaux de l’aménagement extérieur pourront ainsi débuter.

La ligne d’embouteillage est en cours de livraison et sa mise en route est prévue courant du mois de mars. En parallèle, la cuve tampon de stockage sera également installée. L’objectif fixé sera de produire 1 million de bouteilles d’eau minérale par mois.

En complément de la visite du site historique de la Source, la future usine comportera un showroom. Lieu d’accueil pour les visiteurs et les clients, le showroom servira de salle de projection et permettra d’en apprendre davantage sur la Source et l’eau minérale.

Autre atout de l’usine : une passerelle sera aménagée au 1er étage afin de pouvoir observer d’en haut la ligne d’embouteillage et ainsi découvrir tout le procédé industriel de mise en bouteille de l’eau de Velleminfroy.

Les travaux de l'usine d'embouteillage en photo

Vous aimerez aussi
Vos réactions
Réagir
  1. Il me tarde de faire découvrir le vendredi 3 juin à 18h aux 2 associations que je préside (Amis Gourmets de Gray et JMFrance de Gray) la merveilleuse aventure de la renaissance de la source de Velleminfroy grâce à un homme d’exception que nous aimerions bien rencontrer: Paul Poulaillon qui va faire connaître la Haute-Saône dans le monde entier! je suis admirative….
    Après la visite de l’usine à 18h, puis du musée, nous mangerons au « Paradis vert » à 20h…un beau menu!

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>