Les carafes filtrantes sont sur la sellette en raison de leur inefficacité sur les nitrates et les risques de prolifération bactérienne.

Les carafes filtrantes sont-elles vraiment efficaces ?

Publié le dans Études, Santé / Bien-être / Forme

Les carafes filtrantes ont envahi nos tables et nos cuisines. Aujourd’hui 20% des foyers français en sont équipés pour purifier leur eau du robinet. Sans plomb, ni chlore, ni calcaire, les fabricants promettent une eau pure et de bien meilleure qualité que celle qui coule du robinet. Mais en pratique, il en est autrement. Explications.

Carafe filtrante : comment ça fonctionne ?

Les carafes filtrantes sont des appareils de traitement d’eau à domicile. Elles sont destinées à filtrer l’eau du robinet pour la rendre plus saine à la consommation. Ces récipients ne sont pas conçus pour rendre potable une eau qui ne le serait pas.

Munies d’une cartouche filtrante renfermant du charbon actif (obtenu à partir d’écorces de noix de coco) et une résine échangeuse d’ions, elles sont censées, entre autres, améliorer les qualités organoleptiques de l’eau, filtrer le chlore, éliminer le calcaire, certains métaux lourds, les bactéries ou encore les nitrates. Leur utilisation est très simple : il suffit de remplir le compartiment filtrant d’eau du robinet et d’attendre que l’eau filtrée s’écoule.

Une efficacité discutable

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) s’est penchée sur la question de l’efficacité des carafes filtrantes. Si les données recueillies dans le cadre de son enquête ne mettent pas en évidence un risque pour la santé des consommateurs, l’ANSES met néanmoins en garde sur ces dispositifs qui dégradent plus la qualité de l’eau qu’ils ne l’améliorent.

Dans son rapport, l’ANSES note en effet que l’usage de carafes filtrantes peut conduire au relargage de différents contaminants (ions argent, potassium, ammonium), à un abaissement du pH voire à une altération de la qualité microbiologique de l’eau de boisson. L’expertise dénonce également les revendications d’efficacité mises en avant par les fabricants de carafes qui, selon elle, "devraient systématiquement être vérifiées par des essais normalisés", ce qui n’est actuellement pas le cas.

Un vrai nid à bactéries

En raison d’une mauvaise utilisation des carafes et le non respect des règles d’hygiène, les carafes filtrantes peuvent rapidement se transformer en nid à bactéries. En 2010, une étude réalisée par la revue de consommation UFC-Que Choisir montrait que les contaminations microbiologiques étaient quasi systématiques à domicile car l’entretien n’est pas adéquat et que les précautions d’usage sur les emballages et/ou notices ne sont pas respectées.

Afin d’éviter tout risque de prolifération de bactéries et microbes, l’ANSES préconise de :

  • bien se nettoyer les mains avant de manipuler la carafe,
  • nettoyer quotidiennement la carafe,
  • changer les cartouches de filtre tous les mois,
  • conserver l’eau filtrée au réfrigérateur et la consommer dans les 48 heures au plus tard.

La question des nitrates

La présence de nitrates dans l'eau est une préoccupation majeure en raison de leur impact sur la santé. Leur toxicité résiderait en leur capacité à se transformer en nitrites dans l’organisme. En effet, les nitrates transformés en nitrites oxydent l’hémoglobine du sang empêchant le transport de l’oxygène vers le reste du corps. Pour des doses massives ou régulières, ils peuvent générer des maladies graves.

C’est pourquoi certains fabricants font figurer en tête de liste de leurs revendications l’élimination des nitrates. Cependant, les tests réalisés par la revue UFC-Que Choisir sont unanimes : aucune carafe n’a prouvé son efficacité ! Prudence également avec certaines carafes dont la communication marketing peut induire en erreur les consommateurs. En effet, les fabricants communiquent massivement sur les dangers des nitrates alors que leur dispositif de filtration n’a aucune action sur ce composé !

Le saviez-vous ?

L’eau minérale de Velleminfroy est l’une des rares eaux en France à afficher une composition avec "zéro nitrate". Elle est préservée de toute pollution, d’activité agricole et autre contamination d’origine humaine. Elle offre la pureté exigée par la réglementation et garantit une composition parfaitement stable dans le temps grâce à un environnement exceptionnel.

Vos réactions
Réagir

Réagissez à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>